BL Agents - Le Blog

Mandataire immobilier vs agent immobilier

20 avr. 2021 09:30:00 / Rédigé par BL Agents

Si l’agent comme le mandataire travaillent tous les deux dans le même secteur, du point de vue professionnel et réglementaire, il existe certaines différences dans la pratique de leur métier. S’ils ont la même possibilité d’évoluer en toute indépendance, l’agent immobilier préférera généralement rejoindre une agence, donc de devenir salarié ou salarié associé. De son côté, le mandataire est, juridiquement parlant, un agent commercial indépendant. Cela veut dire qu’il doit uniquement travailler en tant qu’auto-entrepreneur, même s’il intervient dans le cadre d’un mandat attribué par une agence ou un réseau de conseillers. Le choix est cornélien entre les deux métiers. Toutefois, lorsqu’on met sur la table le niveau de liberté professionnelle et celui de la rémunération, il semble que devenir mandataire immobilier soit plus avantageux.

 

Agent immobilier, une profession très réglementée

C’est un métier reconnu. Celui de l’agent immobilier est sûrement l’un des plus rémunérateurs d’entre tous. Et pour cause, ce professionnel a suivi un parcours académique spécifique avant de pouvoir pratiquer son activité. Professionnel qualifié, l’agent immobilier est celui vers qui se tournent la plupart des particuliers pour la réalisation de la vente de leurs biens.

Le métier d’agent immobilier est aussi l’un des plus réglementés. Principalement, c’est la loi Hoguet de juillet 1970 qui l’encadre. L’agent immobilier est amené à réaliser certaines procédures administratives comme la signature des compromis et actes de vente. Mais il peut également engager des conseillers et des mandataires immobiliers. Dans ce cas de figure, l’agent immobilier est appelé le « mandant ».

Pour devenir agent immobilier, il faut impérativement suivre une formation professionnelle. Pour cela, un parcours minimum de BTS en profession immobilière est requis. D’autres formations diplômantes existent par ailleurs. Il s’agit du parcours en Bac +3 en métier commercial, en droit ou économie. Néanmoins, il existe d’autres possibilités plus ou moins contraignantes pour devenir agent immobilier sans diplôme. Pour cela, il faut justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 10 ans au sein d’une agence immobilière. Le nombre d’années requis est réduit à 4 si la personne bénéficie d’un statut de cadre lorsqu’il était à l’agence, et de 3 s’il possède au moins le Bac.

Une fois toutes ces conditions réunies, l’agent immobilier ne pourra commencer à pratiquer son métier qu’après qu’il ait souscrit au moins une assurance RC Pro. Il devra également présenter une solide garantie financière, si tant est qu’il décide d’exercer son métier en tant qu’agent indépendant, donc non salarié.

 

Mandataire immobilier, un métier souvent affilié à un réseau

Entre l’agent immobilier et le mandataire immobilier, il est assez difficile de faire la comparaison pour la seule raison que les deux sont complémentaires. En effet, le premier, en tant que mandant, peut attribuer une grande partie des activités au mandataire, sauf, bien sûr, la signature de compromis de vente et celle de l’acte authentique de vente. La réalisation de ces deux activités est uniquement du ressort d’un agent. Néanmoins, être mandataire immobilier présente un certain nombre d’avantages que même l’agent immobilier pourrait ne pas prétendre.

Grâce à son statut d’agent commercial indépendant, le mandataire immobilier jouit d’une très grande liberté professionnelle. Il n’est pas assujetti à une quelconque relation de subordination et peut fixer lui-même ses objectifs en établissant son propre portefeuille de clients. Par conséquent, la rémunération brute du mandataire immobilier dépend entièrement de ses résultats. S’il arrive à réaliser plusieurs ventes dans l’année, il est tout à fait possible que son revenu dépasse celui d’un agent salarié. En effet, ce dernier perçoit, en moyenne, 50 % de la commission de vente suite à une opération. Pour sa part, le mandataire immobilier peut prétendre jusqu’à 70 %, voire plus de 82 % avec BL Agents. Tout dépend ainsi de ses capacités à réaliser les efforts nécessaires pour engranger le maximum de bénéfices.

Le mandataire immobilier doit travailler pour le compte de son mandant. Il peut s’agir, en général, d’une agence immobilière ou d’un agent. Une troisième voie existe, par ailleurs. Il s’agit de rejoindre un réseau de mandataires comme BL Agents. Sur le plan juridique, il n’y a presque pas de différences majeures avec une agence. Par contre, il est plus facile de rejoindre un réseau de conseillers, d’autant plus que le mandataire bénéficie d’une formation complète au métier.

 

Quel statut choisir ?

Alors agent immobilier ou mandataire ? Encore une fois, il faut dire que ces deux métiers ont leurs propres atouts. L’agent immobilier bénéficie d’une latitude totale pour réaliser l’ensemble des procédures commerciales, administratives et juridiques sur une opération de vente immobilière. Il est aussi totalement libre de structurer ses activités et de choisir de travailler pour un réseau d’agences ou en totale indépendance. Néanmoins, le statut d’agent immobilier souffre de certains handicaps assez notables. C’est qu’il ne bénéficie pas de la même notoriété qu’en étant salarié ou associé dans une agence lorsqu’il décide de faire cavalier seul. De plus, il doit supporter seul toutes les contraintes liées à son statut, financières comme administratives. Par ailleurs, l’agent immobilier est souvent assujetti à une obligation de résultat fixée par son agence d’appartenance.

Pour sa part, le mandataire immobilier, même s’il travaille exclusivement pour le compte de son mandant, jouit d’une totale liberté dans la pratique de son métier. C’est-à-dire pas de relation de subordination, ni d’obligations de résultat. Le mandataire immobilier peut recevoir ses clients chez lui, contrairement à l’agent. Par contre, il a l’avantage d’accéder au carnet de clients de son mandant, ce qui lui permet de développer plus vite ses affaires. Il est uniquement récompensé par ses efforts. C’est ce niveau de liberté qui le distingue principalement de l’agent immobilier. Autre atout de ce statut : la rémunération. Lorsqu’il est membre d’un réseau de conseillers immobiliers comme BL Agents, il peut prétendre à une grosse rétribution des commissions, et ce, qu’il soit débutant ou mandataire confirmé. Tout dépend du temps qu’il consent à consacrer à son métier. Il est, en effet, possible de travailler comme mandataire immobilier à temps partiel ou à plein temps.

 

banniere-web-1-png

 

BL Agents

Rédigé par BL Agents