BL Agents - Le Blog

Les différences dans les missions

22 avr. 2021 09:45:00 / Rédigé par BL Agents

Différents, oui, mais pas trop. En effet, les métiers d’agent et mandataire immobiliers sont, plus exactement, complémentaires. Le deuxième travaille au nom et pour le compte du premier. D’une manière générale, le mandataire peut réaliser les mêmes activités que celles de l’agent immobilier, à quelques exceptions près. Mais en tant qu’agent indépendant, il peut jouir d’une plus grande liberté professionnelle que son mandant, et une rémunération importante en prime. Zoom sur les principales différences entre les missions de l’agent et du mandataire immobiliers.

 

Principales différences dans les missions entre les 2 professions

Presque tout le monde sait ce qu’est un agent immobilier. Il s’agit de ce professionnel qui fait office d’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur sur un projet de vente immobilière. Néanmoins, un agent immobilier n’est pas qu’un simple commercial ou intermédiaire. En réalité, il est investi d’une reconnaissance juridique qui lui permet d’exercer son métier. 

Il se voit remettre par la Chambre du commerce un document l’autorisant à effectuer toutes les démarches relatives à une opération au sens légal du terme. Par conséquent, l’agent immobilier peut être une personne physique ou morale (agence immobilière, par exemple). Ainsi, il lui revient non seulement de réaliser l’intermédiation entre vendeur et acheteur, mais aussi de garantir les activités connexes à l’opération. L’agent immobilier réalise l’estimation du bien, la rédaction des différents actes administratifs et juridiques, l’accompagnement de son client pour la signature du compromis de vente, la prospection, les visites, la diffusion des annonces, etc. Il est aussi habilité à administrer des biens immobiliers ou leur location.

Le métier d’agent immobilier est très convoité, principalement pour le revenu important garanti aux professionnels. Néanmoins, il s’agit d’une activité très réglementée, étant donné qu’il doit respecter scrupuleusement la déontologie du métier, de même que les règles juridiques qui s’imposent. C’est pour cette raison qu’un agent immobilier doit avoir suivi une formation académique minimale en BTS Professions immobilières, ou de justifier une expérience solide de 10 ans au sein d’une agence en cas d’absence de diplômes. L’agent immobilier doit souscrire une assurance RC Pro, en plus de présenter un casier judiciaire vierge de toute condamnation pénale. Pour la réalisation d’une opération de vente ou location immobilière, il peut être tenu pour responsable d’une éventuelle inexécution de son mandat ou de sa mauvaise réalisation. L’agent immobilier est, en outre, chargé de la mise en œuvre de toutes les procédures administratives et juridiques en lien avec la vente/location. S’il enfreint son obligation de conseil et de renseignement, sa responsabilité peut être engagée contre lui.

Pour sa part, le mandataire immobilier, comme son nom l’indique, il travaille « sous mandat », en l’occurrence celui de l’agent immobilier. Le mandataire est, donc, un vendeur inscrit à la Chambre de commerce comme étant un agent commercial. Son activité est régie par la loi Hoguet de 1970 et la loi Élan de novembre 2018. Le mandataire ne peut pas se vanter d’être un agent immobilier sous peine d’amende. Par conséquent, pendant la pratique de ses activités, il doit clairement indiquer à ses clients sa qualité d’agent commercial. Le mandataire travaille uniquement à domicile en tant que professionnel libéral. Il n’a pas le droit d’ouvrir une devanture inscrite à son nom. Comme il est mandaté par l’agent immobilier, le mandataire peut être investi de la plupart des activités dévolues à ce dernier. Mais principalement, il agit comme intermédiaire entre le vendeur et l’agent. Ainsi, le mandataire peut se charger de la prospection de clients, de l’organisation de visites des lieux, de la gestion administrative hors procédure de signature, la négociation de vente, la rédaction d’actes et activités de conseil auprès de ses clients. Cependant, le mandataire immobilier n’est pas habilité à établir un compromis de vente ou l’acte lui-même. La réalisation de ces tâches est uniquement et exclusivement réservée à l’agent immobilier.

Le mandataire immobilier travaille en tant qu’agent indépendant. Même s’il évolue pour le compte de son mandant, il n’a, vis-à-vis de ce dernier, qu’une relation de loyauté. Le mandataire n’est donc pas soumis à une quelconque obligation de résultat ni de subordination. Il est rémunéré seulement sur la base des ventes qu’il a réalisées. Par ailleurs, le mandataire immobilier peut se placer sous le mandat d’un agent, que ce soit une personne morale ou physique. En revanche, il peut aussi rejoindre un réseau de conseillers immobiliers comme BL Agents.

 

Une rémunération variante en fonction des missions et objectifs de vente

C’est l’une des questions les plus fréquentes posées par les personnes désireuses de se lancer dans le métier de mandataire immobilier. Est-ce que c’est bien payé ? La réponse peut être un oui ou un non. Pourquoi ? Tout simplement parce que la rémunération d’un mandataire immobilier est conditionnée par les ventes qu’il réalise. S’il y met les efforts nécessaires, son revenu peut même dépasser celui d’un agent immobilier salarié.

D’une manière générale, le salaire d’un agent immobilier se fait sous forme d’honoraires sur les ventes. Le taux pratiqué par les agences se situe entre 5 et 7 % du prix du bien. Pour la gestion locative, l’agent immobilier perçoit également à peu près les mêmes émoluments (entre 5 et 9 % des sommes encaissées à l’année). En ce qui concerne le mandataire, le mode de calcul de son salaire est différent. En effet, ses revenus sont assurés par une rétribution des commissions sur une opération de vente ou location. Pour un mandataire affilié à un réseau comme BL Agents, il peut percevoir au moins 60 % de ces commissions. Certains mandataires évoluent sous le statut de négociateur salarié ou VRP salarié. Dans ce cas, ils peuvent bénéficier d’un salaire fixe additionné de commissions sur les ventes réalisées.

Chez BL Agents, le taux peut atteindre 82 % en fonction de l’ancienneté du mandataire membre. Ainsi, les revenus qu’il peut réaliser peuvent varier sensiblement en une année. S’il conclut beaucoup d’opérations, son salaire annuel sera assez conséquent. En un mot, le salaire issu de l’activité d’un mandat immobilier dépend entièrement de l’effort qu’on y consacre. Toutefois, ce métier peut aussi être pratiqué pour se faire un complément de revenu.

 

banniere-web-1-png

 

BL Agents

Rédigé par BL Agents